Prérequis fluence Exercices

 

Groupe FB supports éducatifs troubles dys

Prérequis à la fluence


Pour être fluent en lecture, c'est à dire, pour lire avec aisance et rapidité, en respectant la ponctuation et en y mettant le bon ton tout en ayant accès au sens, il faut maîtriser plusieurs prérequis :

1) La conscience phonologique et le conversion des phonèmes (sons) en graphèmes (lettres et syllabes) : savoir qu'un B produit le son b et non le son d, histoire de ne pas lire danane quand on voit banane par ex.

Mais aussi maîtriser les 2 voies de lecture :

2) La voie d'assemblage qui permet de lire de nouveaux mots en déchiffrant et en assemblant les syllabes les unes après les autres.

Si je vous écris acétylcystéine (molécule qui modifie le mucus) ou precipitevolissimevolmente ("de manière précipitée" en italien), il y a de grandes chances que vous utilisez la voie d'assemblage pour lire ces mots car vous ne les connaissez sûrement pas.

Cette voie est donc utile pour développer son lexique et déchiffrer de nouveaux mots. Mais elle est chronophage et énergivore. Sans compter qu'elle limite l'accès au sens.

3) La voie d'adressage qui permet de lire rapidement en allant puiser dans son stock lexical les mots déjà rencontrés.

Si j'écris le mot "maison", les adultes qui n'ont aucune difficultés en lecture ne liront pas : "m+ai = mai" puis "s+on = son". Ils verront le terme et se diront, "c'est écrit maison" parce que le terme est enregistré dans leur stock lexical.

Mais si on ne maîtrise qu'elle ont est vite limité quand à notre capacité à lire des textes variés puisque chaque nouveau mot devra être enregistré. D'où les limites de la méthode de lecture globale.

4) Pour lire avec fluence il faut également maîtriser les inférences, c'est à dire comprendre les éléments implicites à partir des indices notés dans le texte (qui seront travaillées dans un autre fichier).

Si j'écris : "il prit son archet et ajusta sa veste en queue de pie avant de saluer le public qui se trouvait en contrebas de la scène", vous comprendrez que le personnage est sûrement violoncelliste ou violoniste sans que j'ai eu à le préciser.

Pour finir la lecture est fortement corrélée à la capacité d'attention visuelle. Un enfant qui aura des difficultés visuo-spatiale va faire de nombreux sauts de lignes ou retours dans la phrase, ce qui risque de le perdre dans sa lecture.

Ainsi, pour travailler les premières compétences à la fluence, j'ai créé un fichier pour mon grand loulou que je vous partage ici.

Il y a 19 pages classées par sons (on, ou, an, oi, in, ai, en, au, eu) afin de travailler la phonologie, la voie d'assemblage et la voie d'adressage. Le tout entrecoupés d'exercices de repérage visuo-spatial.

Vous trouverez à la fin une liste des mots les plus courants dans la langue française, si ceux-ci sont enregistrés dans le stock lexical, la vitesse de lecture et la fluence en général seront grandement augmentées.

Ce dossier est en partie adapté. La police utilisée est Open dys mais la plupart des mots ne sont volontairement pas colorisés.